Contre la fermeture des sites de formation Greta en zone rurale

La CGT demande le maintien d’un service public de formation en zones rurales qui permette :

  • la prise en compte des spécificités territoriales et démographiques du Limousin, et
  • un accès au plus grand nombre.

Les zones rurales sacrifiées

 

Le service formation professionnelle de la maison de la Région à Limoges a décidé la fermeture partielle (voire totale) de sites permanents ruraux en Creuse, Corrèze et Haute-Vienne, ceci à compter de septembre 2017.

Les sites fonctionnaient en entrées et sorties permanentes et proposaient depuis de nombreuses années une offre de formation de proximité à destination des demandeurs d’emploi (remises à niveau en mathématiques, français, et initiation informatique).

Ces formations individualisées ont permis à de nombreux habitants du territoire de retrouver le chemin de l’emploi.

Aujourd’hui, il existe des besoins qui ne sont plus satisfaits.

Ces décisions ont des conséquences dramatiques pour les usagers, pour nos territoires ruraux touchés par la désertification, ainsi que pour les personnels des Greta.

Mots-Clés : # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire